Sophie
DeFrancesca


Oeuvres

The Pride and the Passion


46’’ x 36’’ x 30’’

How to Marry a Millionaire


63’’ x 29’’ x 24’’

A Muse


44’’ x 24’’ x 36’’

A Place in the Sun


62’’ x 46’’ x 36’’

Jazz Age


63’’ x 32’’ x 36’’

Breakfast at Tiffany’s 2


62’’ x 12’’ x 15’’

Happy Birthday Mr. President 5


62’’ x 13’’ x 18’’

Pink Paradise


61’’ x 40’’ x 36’’

Starburst


60’’ x 39’’ x 23’’

Stop! In the Name of Love


38’’ x 16’’ x 12’’

Sweet Talk


60’’ x 33’’ x 26’’

Crystalline Entity


22’’ x 17’’ x 12’’

Control of the Masses 14


7’’ x 30’’ x 4’’

Control of the Masses 16


7’’ x 30’’ x 4’’

Control of the Masses 17


7’’ x 30’’ x 4’’

Control of the Masses 20


7’’ x 31’’ x 4’’

Control of the Masses 21


7’’ x 29’’ x 4’’

Control of the Masses 22


7’’ x 29’’ x 4’’

Long Day at the Office (Silver Blue)


30’’ x 7’’ x 5’’

Blondes Have More Fun


45’’ x 37’’ x 23’’

Buck the Trend


35’’ x 55’’ x 23’’


Biographie

Artiste de Toronto, Sophie DeFrancesca a toujours été fascinée par la mode vintage. Des photos de la mère de l’artiste vêtue de robes des années 40, 50 et 60 lui ont servies d’inspiration après la mort subite de celle-ci lorsque l’artiste était encore très jeune. Étant donné la rudesse imposée par les années de guerre, elle fut notamment dans l’obligation de mettre à contribution sa famille dans la conception des robes. Émigrante, échappant la Deuxième Guerre, la mère de DeFrancesca adopta rapidement l’optimisme de la culture Nord-Américaine. Captivée par le dynamisme de sa mère et des autres femmes de sa famille, DeFrancesca considère ces modèles comme des déesses dignes de culte.

Les dernières œuvres de DeFrancesca sont des interprétations des robes de grands designers de la mode tels Dior, Chanel et Cassini. Les femmes iconiques qui portaient ces robes furent l’inspiration de la mère de l’artiste, et elles continuent à influencer des générations de femmes à ce jour. Les œuvres de l’artiste sont donc des hommages aux designers qui ont permis aux femmes de mettre en valeur leur beauté innée.
Christian Dior créa un « New Look » pendant l’ère de l’après-guerre des années 40. Le journal français Le Monde décrivit Dior comme un homme que l’on associe au bon goût, la joie de vivre, et la culture raffinée qu’incarne Paris pour le monde extérieur.

Télécharger la biographie