• ANTON, Peter
  • ARMAN
  • ATASH, Metis
  • BAECHLER, Donald
  • BALKENHOL, Stephan
  • BARKLEY, John
  • BEAUMONT, Hanneke
  • BIERK, David
  • BLANDINO, Carmelo
  • BOCHNER, Mel
  • BURDENY, David
  • CASSON, Simon
  • CHADWICK, Lynn
  • CHAKI, Yehouda
  • CHERBUIN, Daniel
  • CHIHULY, Dale
  • CICANSKY, Victor
  • CLOSE, Chuck
  • COLE, Darlene
  • COTTON, Will
  • CRAIG-MARTIN, Michael
  • DAVENPORT, Ian
  • DE GRAAF, Jason
  • DEFRANCESCA, Franco
  • DEFRANCESCA, Sophie
  • DINE, Jim
  • DOWNEY, Shaun
  • DREBIN, David
  • DUBUFFET, Jean
  • ELLIOTT, Joan
  • FAFARD, Joe
  • FENNIAK, Paul
  • FERTIG, David
  • FISCHL, Eric
  • FOX, Stephen
  • FURUNES, Anne-Karin
  • GARFIN, Judy
  • GAUCI, Gerard
  • GLASS, TM
  • HARRINGTON, Michael
  • HENRY, Sean
  • HICKS, Nicola
  • HIRST, Damien
  • HOCKNEY, David
  • HOFER, Candida
  • HOFFER, Peter
  • HOPKINS, Tom
  • HORNYAK, Jennifer
  • HUGHES, Patrick
  • INDIANA, Robert
  • JEAN, Fabian
  • JENSEN-NAGLE, Joshua
  • KAHN, Wolf
  • KATZ, Alex
  • KOONS, Jeff
  • KRAUSZ, Peter
  • LAHEY, James
  • LALIBERTE, Norman
  • LANG, Mark
  • LEFEBVRE, Pierre
  • LEMAY, Ysabel
  • LIGARE, David
  • MARANDA, Nathalie
  • MARCHESSAULT, Robert
  • MARCK
  • MARTIN, Jason
  • MASINO, Alexandre
  • MCINTOSH, Brent
  • MONET, André
  • MR. BRAINWASH
  • MUNIZ, Vik
  • MYERS, Marcia
  • NARA, Yoshitomo
  • NÖGER, Udo
  • NORMANDIN, Adam
  • OPIE, Julian
  • OZERI, Yigal
  • PAYETTE, Jacques
  • PHOTORÉALISME
  • POLIDORI, Robert
  • PRATT, Barbara
  • PROVOST, Jean-Francois
  • RAMOS, Mel
  • REAFSNYDER, Michael
  • RICHARD, Alvin
  • ROUSSO, Paul
  • RUEL, Nicolas
  • RYDER, Sophie
  • SAMARAS, Lucas
  • SCHERMAN, Tony
  • SCHMITZ-SCHMELZER, Harald
  • SELIGER, Jonathan
  • SEMPLE, Glen
  • SILVERS, Robert
  • SLONEM, Hunt
  • SONMOR, Kevin
  • SPARROW, Lucy
  • SULTAN, Donald
  • URZICA, Paula
  • VALKO, Andrew
  • VAN HOVE, Francine
  • VEASEY, Nick
  • VEILHAN, Xavier
  • VITALI, Massimo
  • WALKER, Jason
  • WATEROUS, Jane
  • WEBSTER, John
  • WESSELMANN, Tom
  • YOUNG, Gordon
  • YOUNG, Russell
  • WESSELMANN, Tom

    Né le 23 février 1931 à Cincinnati (Ohio), Tom Wesselmann fréquente le collège Hiram de 1949 à 1951, puis étudie à l’université de Cincinnati. En 1953, il se joint à l’armée interrompant ses études pendant deux ans. Devenu soldat, il se met à dessiner des caricatures. Il reprend ses études en 1954 et décroche son baccalauréat en psychologie en 1956. En même temps, il décide de faire carrière dans le dessin d’humour et s’inscrit à l’Art Academy de Cincinnati. Son diplôme en poche, il part pour New York où il est accepté à la Cooper Union School of Art and Architecture. Il change alors radicalement de cap, s’intéresse aux beaux-arts et obtient son diplôme en 1959. Il vit et travaille ensuite à New York et décède en 2004, laissant derrière lui sa femme, Claire, et leurs trois enfants.
    Devenu l’un des maîtres américains du Pop Art des années 1960, Wesselmann a rejeté dans son travail l’Expressionnisme abstrait au profit de la représentation classique de nus, de natures mortes et de paysages. Il a créé des collages et des assemblages intégrant à la fois des objets du quotidien et des documents publicitaires éphémères en vue de produire des images aussi puissantes que celles de l’Expressionnisme abstrait qu’il admirait.
    Dans les années 1970, Wesselmann a continué à explorer les idées et les techniques qui étaient les siennes dans les années 1960. Surtout, sa grande série de natures mortes composées de toiles découpées reproduit des objets intimes à très grande échelle. Reprenant un procédé adopté dans ses œuvres précédentes, il utilise des éléments plats qui créent paradoxalement une illusion singulièrement convaincante de profondeur.
    Bien qu’associé au Pop Art, Tom Wesselmann considérait que sa vraie place était aux côtés des peintres modernes du XXe siècle, notamment Picasso et, surtout, Matisse. Comme eux, les thèmes récurrents les plus féconds de sa carrière sont le nu féminin et la nature morte. S’il n’a pas varié ses motifs, il les a néanmoins sans cesse utilisés pour toutes sortes d’expériences, rafraichissant ce genre guindé par des traitements peu orthodoxes et cette technique contemporaine qui a incontestablement toujours été la sienne.
    À la fin des années 1990 et au début des années 2000, Wesselmann a revisité ses thèmes classiques, pensant qu’il avait encore des choses à dire, et créant des images tridimensionnelles. Il nota alors qu’il revenait à ce qu’il avait tellement cherché à réaliser en début de carrière. La boucle était bouclée.
    Une rétrospective de l’œuvre de Wesselmann prendra l’affiche au Musée des beaux-arts de Montréal du 18 mai au 7 octobre 2012. L’exposition de la Galerie de Bellefeuille sera présentée du 19 mai au 12 juin 2012.

    Estampes:

    Acier Découpé: