• ANTON, Peter
  • ARMAN
  • ATASH, Metis
  • BAECHLER, Donald
  • BALKENHOL, Stephan
  • BARKLEY, John
  • BEAUMONT, Hanneke
  • BIERK, David
  • BLANDINO, Carmelo
  • BOCHNER, Mel
  • BURDENY, David
  • CASSON, Simon
  • CHADWICK, Lynn
  • CHAKI, Yehouda
  • CHERBUIN, Daniel
  • CHIHULY, Dale
  • CICANSKY, Victor
  • CLOSE, Chuck
  • COLE, Darlene
  • COTTON, Will
  • CRAIG-MARTIN, Michael
  • DAVENPORT, Ian
  • DE GRAAF, Jason
  • DEFRANCESCA, Franco
  • DEFRANCESCA, Sophie
  • DINE, Jim
  • DOWNEY, Shaun
  • DREBIN, David
  • DUBUFFET, Jean
  • ELLIOTT, Joan
  • FAFARD, Joe
  • FENNIAK, Paul
  • FERTIG, David
  • FISCHL, Eric
  • FOX, Stephen
  • FURUNES, Anne-Karin
  • GARFIN, Judy
  • GAUCI, Gerard
  • GLASS, TM
  • HARRINGTON, Michael
  • HENRY, Sean
  • HICKS, Nicola
  • HIRST, Damien
  • HOCKNEY, David
  • HOFER, Candida
  • HOFFER, Peter
  • HOPKINS, Tom
  • HORNYAK, Jennifer
  • HUGHES, Patrick
  • INDIANA, Robert
  • JEAN, Fabian
  • JENSEN-NAGLE, Joshua
  • KAHN, Wolf
  • KATZ, Alex
  • KOONS, Jeff
  • KRAUSZ, Peter
  • LAHEY, James
  • LALIBERTE, Norman
  • LANG, Mark
  • LEFEBVRE, Pierre
  • LEMAY, Ysabel
  • LIGARE, David
  • MARANDA, Nathalie
  • MARCHESSAULT, Robert
  • MARCK
  • MARTIN, Jason
  • MASINO, Alexandre
  • MCINTOSH, Brent
  • MONET, André
  • MR. BRAINWASH
  • MUNIZ, Vik
  • MYERS, Marcia
  • NARA, Yoshitomo
  • NÖGER, Udo
  • NORMANDIN, Adam
  • OPIE, Julian
  • OZERI, Yigal
  • PAYETTE, Jacques
  • PHOTORÉALISME
  • POLIDORI, Robert
  • PRATT, Barbara
  • PROVOST, Jean-Francois
  • RAMOS, Mel
  • REAFSNYDER, Michael
  • RICHARD, Alvin
  • ROUSSO, Paul
  • RUEL, Nicolas
  • RYDER, Sophie
  • SAMARAS, Lucas
  • SCHERMAN, Tony
  • SCHMITZ-SCHMELZER, Harald
  • SELIGER, Jonathan
  • SEMPLE, Glen
  • SILVERS, Robert
  • SLONEM, Hunt
  • SONMOR, Kevin
  • SPARROW, Lucy
  • SULTAN, Donald
  • URZICA, Paula
  • VALKO, Andrew
  • VAN HOVE, Francine
  • VEASEY, Nick
  • VEILHAN, Xavier
  • VITALI, Massimo
  • WALKER, Jason
  • WATEROUS, Jane
  • WEBSTER, John
  • WESSELMANN, Tom
  • YOUNG, Gordon
  • YOUNG, Russell
  • MARANDA, Nathalie

    Après avoir consacré son travail, pendant plus de dix ans, au corps humain et plus particulièrement au corps féminin, Nathalie Maranda travaille aujourd’hui essentiellement sur le monde végétal et animal.

    Dans sa production récente, comme dans les productions précédentes, les travaux de Maranda reflètent la même thèmatique. Cette thématique illustre une fois de plus, l’engagement social profond de l’artiste qui veut sensibiliser le public à la précarité de l’équilibre planétaire, à la fragilité de notre environnement.

    En effet, pour mieux dénoncer la folie des hommes, la production récente de Maranda évoque la vision harmonieuse du monde de Saint-François-d’Assise exprimée dans les célèbres Fioretti, les petits chefs-d’oeuvre poétiques que le Saint a écrits à la gloire des créatures de Dieu.

    La récente production de Nathalie Maranda s’élabore, comme les précédentes, au-delà de la relation traditionnellement antinomique figuration-abstraction. Ici et là, l’image à peine ébauchée vacille, chancelle, coule et se fond, cédant la place à l’initiative peinte. C’est un univers plastique qui s’édifie sur la présence du signe par des traces sculptées dans la matière, des traces en quelque sorte organiques, une manière qui n’est pas étrangère aux explorations précédentes de l’artiste.

    L’élaboration de l’ensemble parfois en diptyque, parfois en triptyque ou en polyptyque s’affirme de plus en plus comme un principe récurrent tandis que les couleurs, ocres, terres de Sienne, bleus et rouges vibrants, roses magenta ne cessent d’évoquer, malgré la richesse des tonalités, un monde apocalyptique, dévasté, désert, brûlé, pétrifié.

    Mais, au-delà de son caractère esthétique, l’oeuvre de Nathalie Maranda cherche à proposer un espace de méditation et la possibilité d’une rencontre. Non seulement une rencontre de la matière et du geste mais aussi et surtout une rencontre avec le spectateur. Celui-ci, à la fois observateur et acteur, circule, guidé par lui-même, à travers les pistes offertes par l’artiste.Il peut ainsi s’approprier de toutes les possibilités qui se développent en cascade d’une oeuvre à l’autre par la gestuelle mouvementée, par les surfaces maculées d’ocres et de bruns, couleurs de terre, de bleu, de rouges et de jaunes éclatants, couleurs solaires, couleurs célestes qui, mises en mouvement par le geste, viennent s’épanouir sur les toiles pour être transformées par le regard.

    Œuvres disponibles: