• ANTON, Peter
  • ARMAN
  • ATASH, Metis
  • BAECHLER, Donald
  • BALKENHOL, Stephan
  • BARKLEY, John
  • BEAUMONT, Hanneke
  • BIERK, David
  • BLANDINO, Carmelo
  • BOCHNER, Mel
  • BURDENY, David
  • CASSON, Simon
  • CHADWICK, Lynn
  • CHAKI, Yehouda
  • CHERBUIN, Daniel
  • CHIHULY, Dale
  • CICANSKY, Victor
  • CLOSE, Chuck
  • COLE, Darlene
  • COTTON, Will
  • CRAIG-MARTIN, Michael
  • DAVENPORT, Ian
  • DE GRAAF, Jason
  • DEFRANCESCA, Franco
  • DEFRANCESCA, Sophie
  • DINE, Jim
  • DOWNEY, Shaun
  • DREBIN, David
  • DUBUFFET, Jean
  • ELLIOTT, Joan
  • FAFARD, Joe
  • FENNIAK, Paul
  • FERTIG, David
  • FISCHL, Eric
  • FOX, Stephen
  • FURUNES, Anne-Karin
  • GARFIN, Judy
  • GAUCI, Gerard
  • GLASS, TM
  • HARRINGTON, Michael
  • HENRY, Sean
  • HICKS, Nicola
  • HIRST, Damien
  • HOCKNEY, David
  • HOFER, Candida
  • HOFFER, Peter
  • HOPKINS, Tom
  • HORNYAK, Jennifer
  • HUGHES, Patrick
  • INDIANA, Robert
  • JEAN, Fabian
  • JENSEN-NAGLE, Joshua
  • KAHN, Wolf
  • KATZ, Alex
  • KOONS, Jeff
  • KRAUSZ, Peter
  • LAHEY, James
  • LALIBERTE, Norman
  • LANG, Mark
  • LEFEBVRE, Pierre
  • LEMAY, Ysabel
  • LIGARE, David
  • MARANDA, Nathalie
  • MARCHESSAULT, Robert
  • MARCK
  • MARTIN, Jason
  • MASINO, Alexandre
  • MCINTOSH, Brent
  • MONET, André
  • MR. BRAINWASH
  • MUNIZ, Vik
  • MYERS, Marcia
  • NARA, Yoshitomo
  • NÖGER, Udo
  • NORMANDIN, Adam
  • OPIE, Julian
  • OZERI, Yigal
  • PAYETTE, Jacques
  • PHOTORÉALISME
  • POLIDORI, Robert
  • PRATT, Barbara
  • PROVOST, Jean-Francois
  • RAMOS, Mel
  • REAFSNYDER, Michael
  • RICHARD, Alvin
  • ROUSSO, Paul
  • RUEL, Nicolas
  • RYDER, Sophie
  • SAMARAS, Lucas
  • SCHERMAN, Tony
  • SCHMITZ-SCHMELZER, Harald
  • SELIGER, Jonathan
  • SEMPLE, Glen
  • SILVERS, Robert
  • SLONEM, Hunt
  • SONMOR, Kevin
  • SPARROW, Lucy
  • SULTAN, Donald
  • URZICA, Paula
  • VALKO, Andrew
  • VAN HOVE, Francine
  • VEASEY, Nick
  • VEILHAN, Xavier
  • VITALI, Massimo
  • WALKER, Jason
  • WATEROUS, Jane
  • WEBSTER, John
  • WESSELMANN, Tom
  • YOUNG, Gordon
  • YOUNG, Russell
  • COLE, Darlene

    Voir le catalogue en ligne

    L’enfance, un thème récurrent dans le travail de Darlene Cole, est représentée par des filles et garçons pré-adolescents engagés dans une action. Sans la surveillance d’un adulte, ces activités valorisent les enfants peints par Cole en leur conférant une aura d’adulte. L’artiste décrit le livre de Neil Postman, The Disappearance of Childhood 1982, au sujet du déclin de l’innocence dans la culture américaine, comme un texte qui façonne son travail. Postman y soutient que les technologies de communications, comme l’invention de la télévision et d’internet, contribuèrent à la perte de l’innocence chez l’enfant et de ce fait les transformes en jeunes adultes.

    Les travaux des préraphaélites constituent une autre source d’inspiration pour Cole. Cette confrérie de peintres, poètes et critiques anglais fondée en 1848, qui étudiaient attentivement la nature, utilisaient des couleurs vives et illustraient des femmes à l’allure non conformiste. Rappelant les œuvres des préraphaélites, les filles peints par Cole incarnent l’énigme, la distance et la beauté.

    Le Passé est également une grande source d’inspiration pour l’artiste. Cole s’inspire de son cottage, ou ‘’son refuge d’artiste’’ comme elle l’appelle, qui fut bâti au début du XXe siècle. Puisque Cole a gardé tous les meubles originaux et linges de la maison intacte, le cottage, au bord d’un lac, semble appartenir au passé.

    La Nature, un autre thème omniprésent dans l’œuvre de Cole, se présente dans ses tableaux sous forme de fleurs, comme les roses de David Austin, les pivoines et les magnolias. Cole peint des fleurs réelles, soit achetées d’un fleuriste près de sa maison de Brooklin, en Ontario, soit observées à partir des arbres fleurissants tandis qu’elle se promène à proximité de fermes.

    Dans l’ensemble, l’œuvre de Cole se définit par la beauté et le mystère, la qualité onirique des couleurs translucides peints à l’huile contribuant à la nature envoûtante des scènes.

    – Eliana Stratica-Mihail
    Traduction: Grégory Cancé

    Œuvres disponibles: