HyperFocal: 0

BURDENY, David

Voir le catalogue en ligne

David Burdeny (né en 1968 à Winnipeg) possède une Maîtrise en architecture et design d’intérieur et a passé la première partie de sa carrière à pratiquer dans ce domaine avant de s’établir comme photographe.

Burdeny transfert son appréciation intime pour la structure, le détail et la valeur métaphorique de l’espace à l’intérieur de sublimes observations sur la manière dont le monde contemporain est empli de mystère et de potentiel. Ses premières œuvres en noir et blanc de format carré rendaient l’espace en termes austères et élémentaires. Les paysages dépourvus semblaient modelés afin de servir d’espaces liminaux – comme des frontières, des portails et des points de départ qui mènent le regardeur à partager une intimité complexe avec les forces expressives de la conscience empirique. Dans ses séries subséquentes, Burdeny explora des scènes d’intérieurs austères et opulents qui utilisent la sensualité de la couleur à son maximum. Qu’il tourne son attention vers des espaces ordinaires ou des décors iconiques, les photographies de Burdeny se situent au juste milieu entre le physique et l’atmosphérique, le concret et le spirituel, la réalité et l’idéalisé. Elles ne représentent pas nécessairement ce qu’il a trouvé, mais plutôt son expérience personnelle de ces endroits énigmatiques et lumineux.

Il explique :
« L’expérience immédiate brute et l’expérience vécue de prendre une photographie sont aussi importantes pour moi que la composition même de l’image. C’est ma connexion personnelle et privée à ces endroits et l’intrigue émotionnelle ou intellectuelle qui m’accompagne à travers tout le processus qui résonne sur l’impression finale. Je cherche à capturer une humeur et une promesse, le silence et la solitude d’une prise de conscience étendue. Dans mes débuts en pratique architecturale et maintenant dans ma carrière photographique, je suis fasciné par l’opportunité de pouvoir investir des symboles et du narratif à l’intérieur d’une forme bâtie ou encore découvrir la métaphore d’un espace matériel. J’ai un intérêt constant des seuils et des espaces liminaux – des endroits qui semblent être un pont entre le concret et l’éphémère, élevés au-delà du temps, sanctifiés. Le sublime réside même dans un espace ordinaire. Et bien que les capacités merveilleuses du processus numérique permettent un niveau extraordinaire de clarté, de détail de sensualité qui s’ancre dans l’image, j’aime penser qu’il y a un mystère au cœur de toutes mes photographies, un appel pour le regardeur de vouloir continuer à regarder et à voir davantage. »

Ses séries photographiques ont été présentées dans de nombreuses expositions solos et de groupe au Canada, aux États-Unis et à travers l’Europe. Son travail a également été largement publié, incluant The Guardian, le Corriere Dela Sera et le Moscow Times.

David Burdeny vit à Delta, en Colombie-Britannique et travaille à son studio de Vancouver.

Italie 2016 :

Veld :

Salt :

A Bright Future :

Saudade :

Traces of Time :

Cuba :

Traverse :

Ancora :

Sacred & Secular:

North | South:

Shorelines:

Drift :